Proverbs 31

Discours au roi Lémuel. Maximes que lui enseigna sa mère. Que te dirai-je, mon fils ?

que te dirai-je, fils de mes entrailles ?

que te dirai-je, fils qui as mes vœux ?

Ne livre pas aux femmes ta vigueur,

et ne suis pas la voie qui perd les rois !

Ce n'est pas aux rois, Lémuel, ce n'est pas aux rois

de boire du vin,

ni aux princes de boire de la cervoise ;

de peur que, s'ils boivent, ils n'oublient la Loi,

et n'attentent aux droits de tous les fils du malheur.

Donnez de la cervoise à qui va périr,

et du vin à qui a l'amertume dans le cœur ;

qu'il boive et oublie sa misère,

et de ses peines perde le souvenir !
Ouvre la bouche en faveur du muet.

et pour défendre tous les enfants délaissés.

Ouvre la bouche, et juge avec justice,

et défends le misérable et le pauvre.
10 Une femme forte ! qui pourra la trouver ?

Elle a plus de valeur que les perles.

11 En elle s'assure le cœur de son mari,

et les profits ne lui manqueront pas.

12 Elle lui fait du bien, et jamais de mal,

tous les jours de sa vie.

13 Elle met en œuvre la laine et le lin,

et fait avec plaisir le travail de ses mains.

14 Semblable aux navires des marchands,

elle fait venir de loin ses denrées.

15 Elle se lève, quand il est nuit encore ;

et distribue la nourriture à sa maison,

et une tâche à ses servantes.

16 Elle pense à un champ, et elle l'acquiert ;

du fruit de son travail elle plante une vigne.

17 Elle met à ses reins une ceinture de force,

et fortifie ses bras.

18 Elle goûte les bons effets de son industrie !

la nuit sa lampe ne s'éteint point.

19 Elle porte la main à la quenouille,

et ses doigts prennent le fuseau.

20 Elle ouvre sa main au pauvre,

et tend la main au misérable.

21 Pour sa maison elle ne redoute point la neige ;

car toute sa maison est pourvue d'étoffes précieuses ;

22 elle se fait des couvertures,

et le lin et la pourpre l'habillent.

23 Son mari est considéré aux Portes,

quand il siège avec les Anciens du pays.

24 Elle fait des tuniques, et les vend,

et livre des ceintures au Cananéen.

25 Elle est revêtue de force et de dignité,

et elle se rit du lendemain.

26 Elle ouvre la bouche avec sagesse,

et sa langue instruit avec grâce.

27 Elle observe le mouvement de sa maison,

et ne mange pas le pain d'oisiveté.

28 Ses fils se lèvent, et la disent heureuse,

son mari {[}se lève{]}, et lui donne des louanges :

29 « Plusieurs femmes sont des femmes fortes,

mais tu les surpasses toutes. »

30 La grâce est illusion, et la beauté, vanité ;

c'est la femme craignant Dieu qu'on doit louer.

31 Faites-la jouir du fruit de son travail !

Qu'aux Portes ses œuvres la louent !

Copyright information for FrePGR