Proverbs 8

La sagesse n'appelle-t-elle pas,

et la prudence ne fait-elle pas entendre sa voix ?

Elle se tient au sommet des éminences,

sur le chemin, dans les carrefours ;

à côté des Portes, à l'entrée de la ville,

aux avenues des Portes, elle dit à haute voix :

« C'est vous, ô hommes, que j'appelle,

et ma voix s'adresse aux enfants des hommes.

Hommes sans raison, apprenez la prudence,

et vous, insensés, apprenez la sagesse !

Ecoutez ! car je dis des choses relevées,

et mes lèvres s'ouvrent pour énoncer la droiture :

car ma bouche exprime la vérité,

et mes lèvres abhorrent l'impiété.

La rectitude est dans tous les mots de ma bouche ;

ils n'ont rien de tortueux, ni de détourné ;

ils sont évidents pour le sage,

et justes pour ceux qui ont trouvé la science.

10 Prenez mes leçons, et non pas de l'argent,

et la science plutôt que l'or de choix ;

11 car la sagesse vaut mieux que les perles,

et nulle chose de prix n'est son équivalent.

12 Moi, la sagesse, j'habite avec la prudence,

et je trouve la science des bonnes mesures.

13 La crainte de l'Éternel est la haine du mal,

de l'orgueil, de la hauteur, et des mauvaises voies ;

et je hais la bouche trompeuse.

14 J'ai le conseil et le succès,

je suis l'intelligence, je possède la force.

15 Par moi les rois règnent,

et les princes font de justes lois ;

16 par moi les puissants exercent le pouvoir,

ainsi que les grands, tous juges de la terre.

17 J'aime ceux qui m'aiment,

et ceux qui me cherchent, me trouvent.

18 La richesse et l'honneur m'accompagnent,

l'opulence solide et la bonté ;

19 mes fruits sont meilleurs que l'or, que l'or pur,

et ce que je rapporte est plus que de l'argent de choix.

20 Je marche dans le chemin de la justice,

et dans les sentiers de l'équité,

21 pour rendre ceux qui m'aiment possesseurs d'un avoir,

et remplir leurs greniers.
22 « L'Éternel me créa, prémices de ses œuvres,

avant ses ouvrages, antérieurement.

23 Dès l'éternité je reçus l'onction,

avant le commencement, l'origine de la terre ;

24 quand je naquis, les mers n'étaient pas encore,

il n'y avait point de sources abondantes en eau ;

25 avant que les montagnes fussent plantées,

avant les collines j'étais enfantée :

26 Il n'avait encore créé ni la terre, ni les déserts,

ni le chef de la poudre de la terre.

27 Quand Il disposait le ciel, j'étais là ;

quand Il traçait un cercle sur la face de l'abîme,

28 quand d'en haut Il condensait les nues,

et faisait bouillonner les sources de l'abîme,

29 quand Il donnait à la mer ses limites,

pour que les eaux ne franchissent pas ses bords,

quand Il fixait les bases de la terre,

30 j'étais à ses côtés, fidèle ouvrière,

je faisais ses délices tous les jours,

me jouant devant lui continuellement,

31 jouant sur le disque de sa terre,

et faisant mes délices des enfants des hommes. »
32 Maintenant donc, mes fils, écoutez-moi !

et heureux ceux qui se tiennent dans mes voies !

33 Recevez la correction, et devenez sages,

et ne la repoussez pas !

34 Heureux l'homme qui m'écoute,

veillant à ma porte journellement,

et gardant les jambages de mon portail !

35 Car, quiconque me trouve, a trouvé la vie,

et il obtient la faveur de l'Éternel.

36 Mais celui qui me manque, fait tort à son âme ;

tous ceux qui me haïssent, aiment la mort.
Copyright information for FrePGR