Proverbs 9

La sagesse a édifié sa maison,

et en a taillé les sept colonnes ;

elle a égorgé ses victimes, mêlé son vin,

et dressé sa table.

Envoyant ses suivantes elle invite,

du faîte des hauteurs de la ville :

« Quiconque est faible, qu'il entre ici ! »

Et elle dit à qui manque de sens :

« Venez, mangez de mon pain,

et buvez du vin que j'ai mêlé !

Renoncez à la faiblesse, et vous aurez la vie,

et suivez la voie de la raison !

Qui corrige le moqueur, s'attire un affront,

et qui reprend l'impie, un outrage.

Ne corrige pas le moqueur, de peur qu'il ne te haïsse !

Corrige le sage, et il t'aimera !

Donne au sage, il devient plus sage encore ;

instruis le juste, il augmente sa science.

10 Le principe de la sagesse, c'est la crainte de l'Éternel ;

et la connaissance du Très-haut, c'est l'intelligence.

11 Oui, je multiplie le nombre de tes jours,

et j'augmente celui de tes années de vie.

12 Es-tu sage, c'est pour toi que tu es sage ;

et, si tu es un moqueur, seul tu en subiras la peine. »
13 Il est encore une femme, la folie ; elle est agitée,

irréfléchie et ignorante de toutes choses.

14 Elle se place à la porte de sa maison,

sur un siège au haut de la ville,

15 pour inviter les passants,

qui marchent droit dans leur voie :

16 « Que les faibles entrent ici ! »

Et elle dit à celui qui manque de sens :

17 « L'eau dérobée est douce,

et le pain mangé en cachette est agréable. »

18 Et il ne sait pas que là sont les ombres,

et que ses invités sont dans les vallées des Enfers.

Copyright information for FrePGR