Psalms 57

Au maître chantre. Sur « Ne détruis pas » Ecrit de David, quand, fuyant devant Saül, il se retira dans la caverne.

Prends pitié de moi, ô Dieu ! prends pitié de moi !

Car mon âme cherche en toi son refuge ;

et je me réfugie à l'ombre de tes ailes,

en attendant que la calamité passe,

J'invoque le Dieu suprême,

le Dieu qui agit en ma faveur.

Il enverra des Cieux,

pour me sauver et confondre mes ennemis, (Pause)

Dieu enverra sa grâce et sa fidélité.

Je vis au milieu des lions,

gisant parmi des hommes qui vomissent des flammes,

des hommes dont les dents sont des dards et des flèches,

et la langue, une épée tranchante.

Montre, ô Dieu, que tu domines les Cieux !

Que sur toute la terre apparaisse ta gloire !

Ils tendent un filet sous mes pas,

mon âme succombe,

ils creusent une fosse devant moi ;

ils y tombent eux-mêmes. (Pause)

Mon cœur se rassure, ô Dieu ! mon cœur se rassure.

Je veux te célébrer par mes chants et mes accords.

Èveille-toi, mon esprit, éveille-toi, mon luth, ma harpe !

Je veux me lever avec l'aurore !

Je te célébrerai parmi les peuples, Seigneur,

je te chanterai parmi les nations ;

10 car ta miséricorde est grande jusques aux Cieux,

et ta fidélité jusques aux nues.

11 Montre, ô Dieu, que tu domines les Cieux ;

et que sur toute la terre apparaisse ta gloire !

Copyright information for FrePGR