Psalms 62

Au maître chantre, préposé aux Jéduthunites. Cantique de David.

Oui, c'est Dieu que mon âme attend en silence :

de Lui me viendra le secours.

Oui, Il est mon rocher et mon secours,

mon boulevard : je ne serai pas ébranlé beaucoup.

Jusques à quand fondrez-vous sur un homme,

voulez-vous tous le mettre en pièces,

comme une cloison qui penche, un mur que l'on bat ?

Oui, ils méditent de le précipiter du faîte où il est,

ils se plaisent à mentir ;

de leur bouche ils bénissent, et dans leur cœur ils maudissent. (Pause)

Oui, en Dieu, ô mon âme, espère en silence !

car Il est pour moi la source de l'espérance.

Oui, Il est mon rocher et mon secours,

mon boulevard : je ne serai point ébranlé.

Sur Dieu reposent mon salut et ma gloire ;

mon rocher protecteur, mon refuge est en Dieu.

Peuple, en Lui confiez-vous toujours,

répandez devant Lui vos cœurs !

Dieu est notre refuge !

Les hommes ne sont qu'un néant, et les mortels un mensonge ;

dans la balance ils s'élèvent, ils ne sont rien tous ensemble.

10 Ne vous confiez point dans l'oppression,

et dans la rapine ne mettez pas un vain espoir !

Si les biens s'accroissent, n'en soyez point émus !

11 Il est une chose que Dieu a dite, deux que j'ai ouïes,

c'est que la puissance est à Dieu.

12 Et tu es aussi, Seigneur, le maître de la grâce ;

car tu rends à chacun selon ses œuvres.

Copyright information for FrePGR