Psalms 78

Hymne d'Asaph.

Mon peuple, écoute mes leçons !

Prêtez l'oreille aux paroles de ma bouche !

Je vais ouvrir la bouche par des chants,

et du passé faire jaillir des sentences.

Ce que nous avons entendu et appris,

et que nos pères nous ont raconté,

nous ne le cèlerons point à leurs enfants,

redisant à la race future les louanges de l'Éternel,

et sa puissance, et les miracles qu'il fit.

Il érigea un témoignage en Jacob,

et Il déposa une loi en Israël,

qu'il ordonna à nos pères

d'enseigner à leurs enfants,

pour qu'elle fût connue de l'âge qui suivrait,

des enfants qui naîtraient,

grandiraient pour la redire à leurs enfants ;

afin qu'ils missent en Dieu leur confiance,

et n'oubliassent point les œuvres de Dieu,

et qu'ils gardassent ses commandements,

et ne fussent pas, comme leurs pères,

une race réfractaire et rebelle,

une race qui n'avait pas un cœur constant,

et dont l'âme ne Lui était pas fidèle.

Les enfants d'Ephraïm furent des tireurs armés de l'arc,

qui tournent le dos au jour du combat.

10 Ils ne gardèrent point l'alliance de Dieu,

et refusèrent de suivre ses lois ;

11 et ils oublièrent ses hauts faits

et ses miracles, dont Il les rendit témoins.

12 Sous les yeux de leurs pères, Il fit des miracles,

dans le pays d'Egypte, aux campagnes de Zoan.

13 Il entrouvrit la mer et les fit passer,

et Il fit tenir les eaux comme une digue ;

14 et Il les guidait le jour par la nuée,

et toute la nuit, à la clarté de la flamme ;

15 Il fendit les rochers au désert,

et les abreuva comme de flots abondants,

16 et Il fit sortir des ruisseaux du rocher,

et couler les eaux comme des torrents.

17 Mais ils continuèrent encore à pécher contre Lui,

à être rebelles au Très-haut dans le désert.

18 Et ils tentèrent Dieu dans leur cœur,

demandant d'être nourris selon leur fantaisie ;

19 et ils parlèrent contre Dieu,

ils dirent : « Dieu pourra-t-Il

dresser une table au désert ?

20 Voici, Il frappa le rocher, et l'eau a ruisselé,

et les fleuves ont coulé ;

pourra-t-Il aussi donner du pain

et fournir de la viande à son peuple ? »

21 Et à l'ouïe de ces propos, l'Éternel s'irrita,

et un feu s'alluma contre Jacob,

et la colère s'éleva contre Israël,

22 parce qu'ils n'avaient pas foi en Dieu,

et ne comptaient pas sur son secours.

23 Cependant Il commanda aux nuées d'en haut,

et Il ouvrit les portes des Cieux ;

24 et Il fit pleuvoir sur eux la manne pour les nourrir,

et Il leur donna le froment céleste ;

25 ils mangèrent chacun le pain des princes ;

Il leur envoya de quoi se nourrir à rassasiement.

26 Il fit lever dans le ciel le vent d'Orient,

et amena par sa puissance le vent du Midi,

27 et Il fit pleuvoir sur eux la chair comme de la poussière

et des oiseaux ailés, comme le sable des mers,

28 et Il les fit tomber au milieu de leur camp,

tout autour de leurs habitations.

29 Alors ils mangèrent et se rassasièrent pleinement,

Il avait ainsi satisfait leur désir.

30 Ils ne s'étaient pas encore dépris de leur désir,

ils avaient encore leur aliment dans leur bouche,

31 que la colère de Dieu s'éleva contre eux,

et qu'il fit un massacre parmi leurs hommes forts,

et qu'il coucha par terre la jeunesse d'Israël.

32 Néanmoins ils péchèrent encore,

et ne crurent point à ses miracles.

33 Et d'un souffle Il consuma leurs jours,

et leurs années par une ruine soudaine.

34 Lorsqu'il les tuait, ils s'enquéraient de Lui,

et revenaient, et cherchaient Dieu,

35 et se rappelaient que Dieu était leur rocher,

et Dieu, le Très-haut, leur rédempteur ;

36 mais leurs bouches le trompaient,

et leurs langues lui mentaient,

37 et leur cœur ne Lui fut pas fermement uni,

et ils ne furent pas fidèles à son alliance.

38 Toutefois, dans sa clémence, Il pardonna le crime

et ne les détruisit pas ;

et souvent Il contint son courroux,

et ne donna pas cours à toute sa colère.

39 Il se souvint donc qu'ils étaient des mortels,

un souffle qui s'en va, et ne revient plus.

40 Que de fois ils Lui furent rebelles au désert,

et ils L'irritèrent dans la solitude !

41 Et de nouveau ils tentèrent le Seigneur,

et provoquèrent le Saint d'Israël.

42 Ils ne pensaient plus à ce qu'avait fait son bras,

le jour où Il les délivra de l'ennemi,

43 lorsque en Egypte Il opéra des prodiges,

et des miracles dans les campagnes de Zoan.

44 Il changea ses fleuves en sang,

et de leurs eaux ils ne purent plus boire.

45 Parmi eux Il envoya des moucherons qui les dévorèrent,

et des grenouilles qui furent leur fléau ;

46 et Il livra leur récolte à l'insecte vorace,

et le fruit de leur labeur à la sauterelle.

47 Il fit périr leurs vignes par la grêle,

et leurs sycomores par les fourmis,

48 et Il livra leur bétail à la grêle,

et leurs troupeaux à la foudre.

49 Il lança contre eux le feu de sa colère,

le courroux, la fureur et l'angoisse,

une cohorte d'anges des malheurs.

50 Il donna carrière à son courroux,

ne refusa point leur âme à la mort,

mais livra leur vie en proie à la peste,

51 et frappa tous les premiers-nés en Egypte,

et les prémices de la vigueur dans les tentes de Cham.

52 Il fit ainsi partir son peuple comme des brebis,

et le guida comme un troupeau dans le désert,

53 et le mena sûrement, et ils furent sans crainte,

et la mer recouvrit leurs adversaires.

54 Et Il les fit arriver dans ses limites saintes,

à cette montagne que sa droite conquit ;

55 et devant eux Il chassa les nations,

et les leur fit échoir en portion d'héritage,

et Il établit dans leurs tentes les tribus d'Israël.

56 Mais, rebelles ils tentèrent Dieu, le Très-haut,

et ne gardèrent point ses commandements ;

57 ils furent déserteurs et perfides, comme leurs pères ;

ils tournèrent comme un arc trompeur ;

58 ils excitèrent sa colère par leurs hauts-lieux,

et sa jalousie par leurs idoles.

59 Dieu l'entendit, et fut irrité,

et conçut pour Israël une grande aversion.

60 Alors Il quitta la demeure de Silo,

la tente qu'il avait dressée parmi les hommes,

61 et Il laissa sa gloire s'en aller captive,

et sa majesté tomber aux mains de l'ennemi,

62 et Il livra son peuple à l'épée,

et contre son héritage Il fut irrité ;

63 le feu dévora ses jeunes hommes,

et ses vierges ne furent plus chantées ;

64 ses prêtres succombèrent à l'épée,

et ses veuves ne pleurèrent pas.

65 Alors, comme celui qui a dormi, le Seigneur s'éveilla,

tel que le héros dont le vin avait triomphé ;

66 et Il repoussa ses ennemis,

et les chargea d'une honte éternelle.

67 Cependant Il répudia la tente de Joseph,

et n'élut point la tribu d'Ephraïm ;

68 et Il élut la tribu de Juda,

la montagne de Sion qu'il aimait.

69 Et Il affermit son sanctuaire à l'égal des Cieux,

à l'égal de la terre, dont Il posa les fondements éternels ;

70 et Il élut David, son serviteur,

et le tira des parcs des troupeaux ;

71 Il lui fit quitter les brebis qui allaitent,

pour être le pasteur de Jacob, son peuple,

et d'Israël, son héritage.

72 Et il en fut le pasteur avec un cœur pur,

et d'une main prudente il le conduisit.

Copyright information for FrePGR