Psalms 81

Au maître chantre. En githith. D'Asaph.

Faites entendre vos hymnes au Dieu qui est notre force,

et vos cris d'allégresse au Dieu de Jacob !

Elevez vos chants, et faites résonner la cymbale,

et la harpe harmonieuse avec le luth !

C'est la lune nouvelle, sonnez de la trompette !

c'est la lune dans son plein, notre jour de fête !

Car tel est l'ordre donné à Israël,

l'institution du Dieu de Jacob :

Il en dressa le statut en Joseph,

quand Il se mit en marche contre le pays d'Egypte.

« J'entends une voix que je ne reconnais pas !

Je déchargeai son épaule du fardeau,

et ses mains ne durent plus porter les paniers.

Dans l'angoisse tu m'invoquas, et je te sauvai,

je t'exauçai, enveloppé du tonnerre,

et je t'éprouvai aux eaux de la querelle. (Pause)

Ecoute, mon peuple, que je te somme !

O Israël, si tu voulais m'écouter !

Qu'il n'y ait chez toi point de Dieu étranger,

et n'adore pas les dieux du dehors !

10 Je suis l'Éternel, ton Dieu,

qui t'ai ramené de la terre d'Egypte.

Ouvre ta bouche, je veux la remplir !…

11 Mais mon peuple n'a point écouté ma voix,

et Israël ne m'a point obéi.

12 Alors je l'abandonnai à l'obstination de son cœur ;

ils suivirent leurs propres conseils.

13 O si mon peuple voulait m'écouter,

et Israël, marcher dans mes voies !

14 Bientôt je ferais plier leurs ennemis,

et contre leurs oppresseurs je tournerais ma main.

15 Ceux qui haïssent l'Éternel, dissimuleraient devant lui,

et eux, ils auraient un bonheur éternel.

16 Dieu les nourrirait de la moelle du froment,

et du miel des rochers je te rassasierais ! »

Copyright information for FrePGR