Revelation of John 14

Et je vis, et voici, l'agneau se tenait debout sur la montagne de Sion
Ce nom désigne, à proprement parler, la partie la plus élevée de Jérusalem.
, et avec lui cent quarante-quatre mille personnes ayant son nom et le nom de son Père écrits sur leurs fronts.
Et j'entendis une voix venant du ciel, comme un bruit de grosses eaux et comme le bruit d'un grand tonnerre, et la voix que j'entendis était comme celle de musiciens qui jouent sur leurs harpes ; et ils chantent comme un hymne nouveau devant le trône, et devant les quatre animaux et les anciens. Et personne ne pouvait apprendre l'hymne, sinon les cent quarante-quatre mille, les rachetés de la terre qui ne se sont point souillés avec des femmes, car ils sont vierges. Ceux-ci, qui suivent l'agneau partout où il va, ceux-ci ont été rachetés d'entre les hommes, comme des prémices pour Dieu et pour l'agneau ; et dans leur bouche il ne s'est point trouvé de mensonge ; ils sont irrépréhensibles. Et je vis un autre ange volant dans le milieu du ciel, portant un évangile éternel pour annoncer une bonne nouvelle aux habitants de la terre, et à toute nation, et tribu, et langue, et peuple, en disant d'une voix forte :

« Craignez Dieu et Lui donnez gloire,

Car l'heure de Son jugement est arrivée,

Et adorez Celui qui a fait le ciel et la terre,

Et la mer et les sources d'eau, »
Et un autre, un second ange suivit, qui disait :

« Elle est tombée, elle est tombée,

Babylone la grande
Ces mots désignent Rome (voyez Ap.17.9,18).
,

Qui, du vin capiteux de son impudicité,

A abreuvé toutes les nations, »
Et un autre, un troisième ange le suivit, qui disait, d'une voix forte : 10 « Quiconque adore la bête et son image, et reçoit une marque sur son front ou sur sa main, 11 lui aussi boira du vin capiteux de Dieu qui a été préparé sans mélange dans la coupe de Sa colère. Et ils seront tourmentés dans le feu et le soufre en présence des anges, et en présence de l'agneau ; et la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles, et ils n'ont de repos, ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et quiconque reçoit la marque de son nom. 12 Ici se trouve la constance des saints, qui observent les commandements de Dieu et la foi de Jésus. » 13 Et j'entendis une voix venant du ciel qui disait : « Écris : Heureux les morts qui meurent dans le Seigneur, dès maintenant ! Oui, dit l'Esprit ; c'est pour qu'ils se reposent de leurs peines, car leurs œuvres les suivent. » 14 Et je vis, et voici, un nuage blanc, et sur ce nuage était assis quelqu'un de semblable à un fils d'homme ; il avait sur la tête une couronne et dans la main une faucille tranchante. 15 Et un autre ange sortit du sanctuaire, criant d'une voix forte à celui qui était assis sur le nuage : « Lance ta faucille, et moissonne, car le moment de moissonner est venu, car la moisson de la terre est desséchée. » 16 Et celui qui était assis sur le nuage jeta sa faucille sur la terre, et la terre fut moissonnée. 17 Et un autre ange sortit du sanctuaire qui est dans le ciel, tenant aussi une faucille tranchante, 18 et un autre ange d'auprès de l'autel (c'est celui qui a autorité sur le feu) s'adressa d'une voix forte à celui qui tenait la faucille tranchante, en disant : « Lance ta faucille tranchante, et vendange les grappes de la vigne de la terre, car ses raisins ont mûri. » 19 Et l'ange jeta sa faucille sur la terre, et il vendangea la vigne de la terre ; et il jeta la vendange dans le grand pressoir du courroux de Dieu. 20 Et le pressoir fut foulé hors de la ville, et il sortit du sang du pressoir jusques aux mors des chevaux, sur un espace de mille six cent stades
Le stade équivalait à cent quatre-vingt-dix mètres.
.
Copyright information for FrePGR