Romans 9

Je dis la vérité en Christ, je ne mens point, car ma conscience m'en rend témoignage par l'esprit saint : j'éprouve un profond chagrin, et il y a dans mon cœur une douleur continuelle, car je voudrais être moi-même anathème et séparé de Christ pour mes frères qui sont de ma race selon la chair ; lesquels sont Israélites, auxquels appartiennent l'adoption, et la gloire, et l'alliance, et la promulgation de la loi, et le culte, et les promesses ; auxquels se rattachent les pères
D'après l'usage fait de ce terme dans l'Ancien Testament, il s'applique spécialement aux premiers patriarches : Abraham, Isaac et Jacob, auxquels avait été faite la promesse d'une alliance de Dieu avec leurs descendants. Voyez Exode.4.5.
, et desquels est issu Christ, en ce qui concerne la chair, lui qui est au-dessus de toutes choses Dieu béni pour les siècles ! Amen !
Or, ce n'est pas que la parole de Dieu ait été privée d'effet, car tous ceux qui descendent d'Israël ne sont pas Israël ; et pour être la postérité d'Abraham, tous ne sont pas non plus ses enfants, mais : c'est en Isaac que se réalisera pour toi le nom de postérité
Citation de l'Ancien Testament, Genèse.21.12. Hébreu : C'est d'après Isaac que sera nommée ta postérité. Septante : comme le texte de Paul.
;
ce qui signifie que ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu, mais que ce sont les enfants de la promesse qui sont regardés comme une postérité. C'est en effet une parole de promesse que celle-ci : « Vers cette époque-ci Je viendrai, et Sarra aura un fils.
Citation de l'Ancien Testament. Hébreu : A cette époque-ci Je reviendrai vers toi l'année prochaine, et Sara aura un fils.

Septante : même chose, sauf l'orthographe de Sarra
 »
10 Et non seulement cela, mais il en fut aussi de même pour Rebecca, qui n'avait commerce qu'avec un seul homme
On trouve dans la Genèse, chapitre 24 et Gen.25.19-26, le récit relatif au mariage de Rebecca avec Isaac, fils d'Abraham et de Sara, qui fut son seul mari, et duquel elle eut deux enfants jumeaux : Ésaü et Jacob.
, Isaac notre père ;
11 car ses fils n'étaient pas encore nés et ils n'avaient fait ni bien ni mal, 12 qu'il lui fût dit, (afin que le décret d'élection de Dieu eût tout son effet non par le fait des œuvres mais par le fait de Celui qui appelle) : « Le plus grand sera asservi au moindre
Genèse.25.23. Hébreu : Et le plus grand [des deux peuples] sera assujetti au moindre.

Septante : comme le texte de Paul.
; »
13 conformément à ce qui est écrit : « J'ai aimé Jacob, mais j'ai haï Ésaü.
Malachie.1.2. Hébreu : J'ai aimé Jacob et J'ai haï Ésaü. Septante : comme le texte de Paul.
 »
14 Que dirons-nous donc ? Est-ce qu'il y a de l'injustice en Dieu ? Loin de nous cette pensée ! 15 Il dit en effet à Moïse : « Je ferai miséricorde à qui Je veux faire miséricorde, et J'aurai pitié de qui Je veux avoir pitié.
Exode.23.19. Hébreu : Certes Je fais grâce à qui Je fais grâce, et J'ai pitié de qui J'ai pitié.

Septante : comme le texte de Paul.
 »
16 Ainsi donc cela ne dépend ni de la volonté ni de l'activité de l'homme, mais de Dieu qui fait miséricorde, 17 car l'écriture dit à Pharaon : « C'est précisément pour manifester en toi Ma puissance, que Je t'ai suscité, et pour que Mon nom fût proclamé sur toute la terre.
Exode.9.16. Hébreu : Je t'ai laissé vivre précisément afin de te faire voir Ma force, et afin que l'on proclame Mon nom sur toute la terre.

Septante : Et tu as été épargné précisément afin que Je manifestasse en toi Ma force, et afin que Mon nom fût proclamé sur toute la terre.
 »
18 Ainsi donc Il fait miséricorde à qui Il veut, mais Il endurcit qui Il veut. 19 Tu me diras donc : « Pourquoi donc se montre-t-Il encore sévère ? Car qui est-ce qui résiste à Sa volonté ? » 20 O homme, toi, qui es-tu donc pour contester avec Dieu ? Est-ce que la poterie dira à celui qui l'a façonnée : Pourquoi m'as-tu faite ainsi ? 21 Ou bien le potier n'est-il pas le maître de sa glaise, pour, de la même masse, faire tel ustensile en vue d'un noble usage, et tel autre en vue d'un usage ignoble ? 22 Eh bien ! que dire, si Dieu, voulant manifester Sa colère et faire connaître Sa puissance, a supporté avec beaucoup de longanimité des ustensiles de colère fabriqués pour la perdition, 23 afin de faire connaître la richesse de Sa gloire à l'égard d'ustensiles de miséricorde, qu'il a d'avance préparés pour la gloire ? 24 C'est de nous que je parle, nous qu'il a encore appelés non seulement du milieu des Juifs, mais encore du milieu des Gentils, 25 comme il le dit aussi à Osée : « J'appellerai Mon peuple celui qui n'est pas Mon peuple, et bien-aimée celle qui n'a pas été bien-aimée
Osée.2.23. Hébreu : Et Je fais grâce à la disgraciée, et Je dis à qui n'est pas Mon peuple : Tu es Mon peuple.

Septante : Et J'aimerai celle qui n'a pas été bien-aimée, et Je dirai à qui n'est pas Mon peuple : Tu es Mon peuple.
;
26 et il arrivera que dans le lieu même où il a été dit : Vous n'êtes pas Mon peuple, ils seront appelés fils du Dieu vivant.
Osée.2.1. Hébreu : Et il advient qu'au lieu de leur dire : Vous n'êtes pas Mon peuple, on les appellera : Fils du Dieu vivant.

Septante : Et il arrivera que dans le lieu où il leur a été dit : Vous n'êtes pas Mon peuple, ils seront appelés, eux aussi ; fils du Dieu vivant.
 »
27 Mais Ésaïe s'écrie au sujet d'Israël : « Quand le nombre des fils d'Israël égalerait le sable de la mer, le moindre reste en sera sauvé ; 28 car le Seigneur exécutera pleinement et promptement Sa sentence sur la terre.
Ésaïe.10.22. Hébreu : Car ton peuple fût-il, ô Israël, comme le sable de la mer, ce n'est qu'un résidu qui se convertit ; la destruction est résolue, la justice déborde ; car le Seigneur, le Dieu des armées, exécutera la destruction et Son décret dans tout le pays.

Septante : Et quand le peuple d'Israël serait comme le sable de la mer, le moindre reste en sera sauvé ; le Seigneur exécute Sa sentence pleinement et promptement avec justice, car Il rendra une prompte sentence sur le monde entier.
 »
29 Et comme l'a prédit Ésaïe : « Si le Seigneur Sabaoth ne nous avait laissé une postérité, nous serions devenus comme Sodome et nous aurions été semblables à Gomorrhe.
Ésaïe.1.9. Hébreu : Si le Dieu des armées ne nous avait laissé un petit résidu, nous serions comme Sodome et devenus semblables à Gomorrhe.

Septante : comme le texte de Paul.
 »
30 Que dirons-nous donc ? Nous dirons que les Gentils, qui n'aspiraient pas à la justice, ont obtenu la justice, j'entends la justice qui vient de la foi, 31 tandis qu'Israël, qui aspirait à une loi qui donnât la justice, n'y est pas parvenu. 32 Pourquoi ? Parce que ce n'est pas de la foi qu'il l'a attendue ; mais c'est en quelque sorte par les œuvres qu'ils ont heurté contre la pierre d'achoppement, 33 selon qu'il est écrit : « Voici, je place en Sion une pierre d'achoppement et un roc de scandale, et celui qui fonde sa confiance sur elle n'aura pas à en rougir.
Ésaïe.28.16. Hébreu : Voici, J'ai mis une pierre pour fondement sur Sion — (Es.8.14 : [L'Éternel sera pour eux] une pierre de scandale et un rocher de trébuchement) — Qui s'y confie ne fuira point. (Voyez 1Pierre.2.6)

Septante : Voici, Je jette dans les fondements de Sion une pierre — [Vous ne vous heurterez point comme à] une pierre d'achoppement et à un rocher de chute. — Celui qui croit n'aura certainement pas à en rougir.
 »
Copyright information for FrePGR