Ruth 3

Et Noomi, sa belle-mère, lui dit : Ma fille, ne dois-je pas chercher pour toi un établissement qui te rende heureuse ? Eh bien ! Boaz dont tu as accompagné les filles, n'est-il pas notre parent ? Voici, il vanne cette nuit l'orge sur l'aire ; baigne-toi donc, oins-toi, et te couvre de ta mante, et descends à l'aire. Reste ignorée de lui jusqu'à ce qu'il ait fini de manger et de boire. Et lorsqu'il se couchera, remarque le lieu où il se couche ; puis va, relève la couverture de ses pieds, et couche-toi : or lui-même il t'indiquera ce que tu as à faire. Et elle lui répondit : Tout ce que tu m'as dit, je le ferai. Elle descendit donc à l'aire et s'y prit en tous points comme sa belle-mère l'avait prescrit. Et lorsque Boaz eut mangé et bu et qu'il eut le cœur gai, il vint se coucher au bout du monceau des gerbes. Alors elle arriva doucement, et elle releva la couverture de ses pieds, puis elle se coucha. Et à minuit il eut une frayeur, et il se pencha en avant, et voilà qu'une femme était couchée à ses pieds. Et il dit : Qui es-tu ? Et elle dit : Je suis Ruth, ta servante ; et étends ton aile sur ta servante, car tu as le droit et le devoir lignager. 10 Et il dit : Sois bénie par l'Éternel, ma fille ! car tu montres mieux ton amour en dernier lieu que tu ne l'as déjà fait en premier lieu, car tu ne vises pas aux jeunes hommes, soit pauvres, soit riches. 11 Dès lors, ma fille, sois sans crainte ! tout ce que tu as dit, je le ferai pour toi, car toute la Porte de mon peuple sait que tu es une femme de bien. 12 Et maintenant, quoiqu'il soit vrai que je suis lié par le devoir lignager, tu as cependant un parent lignager plus proche que moi. 13 Laisse passer la nuit ; et dès le matin, s'il veut user de son droit, bien, qu'il en use ; mais s'il ne se soucie pas de te réclamer, je te réclamerai, moi, Vive l'Éternel ! Reste couchée jusqu'au matin. 14 Elle demeura donc couchée à ses pieds jusqu'au matin. Puis elle se leva avant que deux personnes pussent se reconnaître l'une l'autre. 15 Et il dit : Il ne faut pas qu'on sache que la femme est venue sur l'aire. Et il dit : Donne le manteau que tu as sur toi et tiens-le. Et elle le tint et il mesura six boisseaux d'orge, et il l'en chargea puis il revint à la ville. 16 Et lorsqu'elle arriva chez sa belle-mère, celle-ci dit : Qui es-tu, ma fille ? Et Ruth lui raconta tout ce que l'homme avait fait pour elle. 17 Et elle dit : Il m'a donné ces six boisseaux d'orge ; car il disait : Tu ne dois pas te présenter sans rien chez ta belle-mère. 18 Et celle-ci dit : Attends, ma fille, de voir l'issue qu'aura la chose. Car cet homme n'aura pas de repos qu'il n'ait terminé l'affaire aujourd'hui.
Copyright information for FrePGR