Zechariah 4

Et l'ange qui parlait avec moi revint, et me réveilla comme un homme que l'on réveille de son sommeil. Et il me dit : Que vois- tu ? Et je dis : Je vois ! et voici un chandelier tout d'or, ayant son réservoir à son sommet et portant sept lampes, et sept tuyaux pour chacune des lampes qui sont à son sommet ; et auprès, deux oliviers, un à droite du réservoir et un à sa gauche. Et je pris la parole et dis à l'ange qui parlait avec moi : Qu'est-ce que cela, mon Seigneur ? Et l'ange qui parlait avec moi, répondit et me dit : Ne sais-tu pas ce que c'est ? Et je dis : Non ! mon Seigneur. Et il répondit et me dit : C'est ici la parole de l'Éternel adressée à Zorobabel : Ni par la force, ni par la puissance, mais par mon Esprit, dit l'Éternel des armées. Qui es-tu, grosse montagne ? Devant Zorobabel aplanis-toi ! Il fait saillir la pierre du faîte aux cris de : La grâce ! la grâce pour elle ! Et la parole de l'Éternel me fut adressée en ces termes : Les mains de Zorobabel ont fondé cette maison, et ses mains l'achèveront, et tu sauras que l'Éternel des armées m'a envoyé à vous. 10 Car qui pourrait mépriser le jour des faibles commencements ? Avec joie ils contempleront le plomb dans la main de Zorobabel, ces sept, les yeux de l'Éternel qui parcourent toute la terre. 11 Et je répondis et lui dis : Que sont ces deux oliviers à la droite du chandelier et à sa gauche ? 12 Et reprenant une seconde fois la parole je lui dis : Que sont ces deux rameaux d'olivier qui touchent aux deux conduits d'or d'où découle la liqueur dorée. 13 Et il me dit : Ne sais-tu pas ce que c'est ? Et je dis : Non ! mon Seigneur. 14 Et il dit : Ce sont les deux oints qui se tiennent debout auprès du Seigneur de toute la terre.
Copyright information for FrePGR